Dans les coulisses de…  « CANAL, terres en eaux troubles »

19h30

Les maquilleuses ouvrent leurs palettes et disposent leurs pinceaux.
Les cousettes branchent leurs machines à coudre et leur fer à repasser.
Les premiers acteurs et figurants déposent leurs sacs puis rejoignent « le terrain » pour saluer les bénévoles, déposer les gâteaux maison, spécialités de la région, partager le verre de l’amitié et casser une petite graine ou se faire masser (une bénédiction !) et maquiller.
Les écuyers vont chercher leurs montures.
Le portant des costumes de prisonniers roule vers « Marsac ».
Chacun prépare ses accessoires, bichonne ses costumes, les plus méticuleux cirent leurs chaussures. ça brosse, ça cire, ça reluit … Frotti, Frotta TRALALA

20h30

La ruche bourdonne, ça se bouscule gentiment sous les portants.
Les comédiens qui ne font pas le prologue se glisse dans leur premier costume.
L’entraide règne : Tu me laces, je te boutonne.
Je t’apprends à repasser, Tu me poses ma coiffe, je te noue ta cravate.
ça peaufine sa tenue devant le grand miroir : -« Miroir O mon Miroir … »
Les soldats enfilent leurs guêtres qui leur fait les mollets si élégants !
ça répète dedans, TRALALALELO  ça trompette dehors , TRALALO
ça papote, ça vapote.
ça grignote les productions perso amenées : cookies, prunes, et même tranches d’andouille gâteaux, … parfois des petits bonbons. On ne se refuse rien
Un petit café, une tisane, il y a tout ce qu’il faut !
ça se concentre sur des pliants, ça pique un petit roupillon
ça joue sur la tablette, ça bouquine à la pause ou entre 2 tableaux TRALALO

21h15

La nuit approche, Juché sur un banc, le metteur en scène harangue nobles et manants, randonneurs, pêcheurs et pique-niqueurs. Petits et grands se font attentifs, les regards sont sérieux. Il y a des critiques positives, des choses à améliorer.
Puis la touche finale : « C’est l’anniversaire de qui aujourd’hui ? »
Sur cette petite mélodie reprise ensemble, c’est parti pour le prologue

et à 22h37 ON JOUE !

Texte de Claire